Comité des droits humains (AG2)

Le Comité des droits humains se concentre sur la promotion et la protection des droits humains. Il vise à empêcher les abus commis par les organisations et les personnes. L’assurance des droits des femmes, des droits des enfants, des droits des migrants et des minorités font tous partie des objectifs du Comité des droits humains. 
En tant que comité rattaché à l’Assemblée Générale, il est directement inspiré de la troisième commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, et ses thèmes sont fondé sur le champ d’action  du Conseil des Droits de l’Homme (HCDH).

SUJETS

SUJET 1: Restaurer la démocratie: comment lutter contre la montée l’autorisation à travers le monde ?

Comme Abraham Lincoln l’avait un jour déclaré, la démocratie, « c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Elle est l’une des valeurs fondamentales des Nations Unies qui fournit un cadre naturel pour la mise en œuvre et la protection des droits de l’homme. La deuxième moitié du XXe siècle, notamment avec la décolonisation, la chute de certains régimes totalitaires, puis la fin de la guerre froide et le déclin des régimes communistes, a marqué l’expansion de la démocratie à l’échelle mondiale. Or aujourd’hui, force est de constater qu’elle est en pleine crise. Le fossé entre le peuple et les politiques se creuse, la confiance envers le monde politique, ses institutions et ses représentant·es n’a presque jamais été aussi basse. Alors, à la lumière des actualités récentes, plusieurs questions ne manquent pas d’effleurer notre esprit : Sommes-nous en train de vivre les dernières heures de la démocratie ? L’anti-démocratie deviendrait-elle le visage de l’avenir ? Et surtout, comment régénérer l’idéal démocratique ? 

SUJET 2: Améliorer la prise en charge des personnes âgées.

L’être humain perd peu à peu ses capacités physiques et intellectuelles en vieillissant, et risque ainsi de voir son autonomie se détériorer. De plus, de nombreuses personnes âgées se retrouvent vite isolées, socialement ou géographiquement. Les personnes âgées, les jeunes d’hier, ont désormais besoin d’aides et de soins qui leur octroieront une place plus valorisée dans la société contemporaine. Mais comment le troisième et le quatrième âge sont-ils pris en compte au niveau politique, sur le plan national et international ? Les stratégies économiques ou technologiques, telles que la “Silver économie” ou la  “Gerontechnology”,  sont-elles suffisantes pour améliorer la vie et l’avenir des personnes âgées ?